La couleur rouge

Publié le : 06/06/2019 13:26:29
Catégories : Couleurs mode

La couleur rouge

Couleur primaire par excellence, le rouge a fasciné et a suscité la convoitise de l'homme depuis la nuit des temps. Tantôt lumineux, tantôt sombre, il est particulièrement riche en symbolique et compte parmi les pigments les plus prisés des peintres, des cinéastes et des créateurs de mode.

L'histoire du rouge

Symbolisant la passion, la richesse, mais également la souffrance et le feu de l'enfer, le rouge est sans aucun doute la première couleur maîtrisée par l'homme. Quelques millions d'années avant l'apparition de l'écriture, durant le Paléolithique, les chasseurs-cueilleurs utilisaient des terres ocre dans la réalisation de leurs fameuses peintures rupestres. Pendant le Néolithique, les techniques ont grandement évolué et nos ancêtres ont délaissé les terres ocre pour se tourner vers la garance, afin de créer des pigments nettement plus aboutis. Plus tard, le développement de la métallurgie a permis de développer un rouge plus beau et plus résistant, à partir d'oxyde de fer ou de sulfure de mercure.

Si cette couleur revêtait une importance particulière durant la Préhistoire, elle est devenue un signe permettant de distinguer les dirigeants des paysans et des soldats durant la Rome antique. Symbolisant aussi bien la puissance militaire que le pouvoir impérial, elle ornait les vêtements des Empereurs, des légionnaires et des membres de la classe paysanne de cette époque. Néanmoins, les matières premières utilisées dans la production des pigments étaient différentes : les Empereurs romains arboraient un splendide rouge vif, conçu à partir de la Pourpre du murex, un coquillage précieux provenant de la Méditerranée, tandis que les soldats et la classe pauvre ne pouvaient s'offrir que des vêtements dont la couleur était élaborée à partir de la garance du Néolithique.

portefeuille ogon aluminium rouge sur table et verre

Au Moyen-âge, en raison de la raréfaction des murex, les seigneurs ont dû opter pour le vermillon afin d'obtenir un rouge lumineux, bien distinct de la couleur garance des vêtements des paysans. La récolte des cochenilles sur les feuilles de chêne kermès était extrêmement fastidieuse (et chère !), mais elle permettait de produire des pigments de qualité nettement supérieure à ceux issus des murex et de la garance.

Pendant la période médiévale, le rouge symbolisait encore la puissance militaire (elle est d'ailleurs restée la couleur de l'uniforme des soldats français jusqu'à la Première Guerre mondiale), cependant, suite à l'adoption de l'écarlate par les hauts dignitaires ecclésiastiques, son caractère guerrier s'est peu à peu estompé. Depuis le milieu du XIIIe siècle jusqu'à nos jours, la combinaison des toges rouges assorties à des éléments blancs est connue comme la couleur pontificale.

Le rouge en occident : une couleur à deux facettes

Contrairement au bleu, au blanc et au vert, le rouge possède une face particulièrement lumineuse et un côté extrêmement sombre. Pour les créateurs de mode, l'élaboration d'une pièce arborant cette teinte doit donc être réalisée avec une grande minutie, pour soigner l'image renvoyée par le produit.

En occident, le rouge feu symbolise l'Esprit Saint descendu des cieux durant la Pentecôte. Il est lumineux, chaleureux, réconfortant et purificateur. Mais cette même couleur peut être un symbole des flammes de l'enfer dans lesquelles sont envoyées les âmes des damnés. Elle rappelle également celle des vêtements des bourreaux, la peau des démons et les cheveux des êtres maléfiques, notamment les sorcières. Diabolisés pendant la triste période de l'Inquisition, les roux étaient souvent accusés de sorcellerie à cause de la couleur de leurs cheveux.

Le rouge est alors associé au noir pour symboliser la noirceur de l'enfer et des flammes brûlantes qui jaillissent de ses entrailles. Néanmoins, cette combinaison est parfois utilisée dans la mode pour offrir une allure diablement élégante à certaines pièces : cravate rouge et noire à bandes larges, chaussures noires aux semelles rouges, etc.

Concernant le rouge sang, il représente souvent le sang du Christ, rédempteur et sanctificateur. Il est présent dans le vin donné aux fidèles dans le sacrifice de la messe et symbolise la communion avec le Sauveur ainsi que l'expiation des péchés.

homme avec une veste rouge te femme en robe rouge

D'un autre côté, il est le symbole de la violence, de la colère, des crimes et de toutes sortes de souillures. Outre les bourreaux, il est la couleur dominante des vêtements des assassins, des filles de joie et de la Grande Prostituée décrite dans le Livre de Jean. En raison de sa face sombre, le rouge a été banni des temples et des garde-robes des chrétiens à un certain moment de son histoire. Suite à la Réforme de Martin Luther, le port de vêtements écarlates était interdit, réservé aux Cardinaux, aux Francs-Maçons d'obédience écossaise et aux membres de quelques ordres de chevalerie.

Une histoire à rebondissements

Au Moyen-âge, le bleu était une couleur généralement dédiée aux femmes, dans la mesure où il symbolisait la pureté de la Vierge. Le rouge, quant à lui, était réservé aux hauts dignitaires et aux guerriers. À la Renaissance, le bleu s'est masculinisé et certaines nuances du rouge sont devenues des couleurs féminines, à l'image du rose. Perçu comme un rouge "adouci", le rose était autrefois consacré aux jeunes garçons, en attendant d'avoir "le droit" de porter le rouge masculin.

Au XIXe siècle, les paysannes ont délaissé les robes de mariée blanches pour se tourner vers des pièces écarlates. À cette époque, les plus beaux vêtements étaient rouges et, pour célébrer un événement unique tel qu'un mariage, il fallait opter pour ce coloris ! En Asie, le rouge reste la couleur préférée pour ces célébrations.

Le rouge dans les cultures du monde

Couleur impériale, le rouge est symbole de joie et de bonheur dans le monde asiatique, en particulier en Chine où l'on se marie en rouge : prospérité et longue vie sont ainsi souhaitées aux jeunes époux. À l'approche du Nouvel An asiatique ou pour décorer les présents, on emploie des amulettes et des enveloppes de couleur rouge pour attirer la chance. Une légende chinoise raconte qu'un monstre terrible dévorait les gens à l'approche du printemps, mais qu'il craignait le rouge. En portant ces couleurs et en repeignant leurs maisons, les Chinois éloignaient le monstre de leurs proches ! Associé au doré, il devient symbole de fortune.

Précieux, il porte bonheur en Égypte où il est aussi la couleur du disque solaire des dieux anciens. Il apporte chance et courage en Iran, tandis qu'en Inde, il est associé à la sensualité, à la pureté et à la spiritualité. En Afrique, c'est tout le contraire, où il est la couleur de la mort et de l'agressivité.

Le rouge dans le monde moderne

Dans le monde moderne, les « bons côtés » du rouge sont largement exploités par les créateurs de mode pour l'élaboration de pièces mêlant habilement élégance et raffinement. Actuellement, cette couleur est perçue comme un symbole de richesse, de dynamisme, de pouvoir et de passion brûlante plutôt qu'une figuration des flammes de l'enfer.

Parmi les grands designers qui n'ont pas hésité à mettre le rouge en valeur, on peut citer Valentino. Ce célèbre couturier a créé une nuance unique associant violet, carmin et rouge cadmium qu'il a mis à l'honneur dans la réalisation de sa première collection. Cette couleur sulfureuse est connue comme la véritable marque de fabrique de la maison, présente jusque dans ses pièces les plus récentes réalisées par ses nouveaux directeurs créatifs, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli.

Les créations arborant le fameux Rouge Valentino ont été portées par des personnalités célèbres comme Élisabeth Taylor ou Sharon Stone !

En plus des vêtements, l'écarlate est une teinte utilisée dans de nombreux accessoires du vestiaire féminin. Dans les années 50, la maison Dior a élaboré une nouvelle nuance qu'elle a intégrée dans sa ligne de rouges à lèvres à succès, appelée « Rouge de Dior », à la teinte sensuelle et subtilement provocante.

Chez Louboutin, cette couleur est une signature permettant à la gent féminine de reconnaître immanquablement ses célèbres chaussures. Le créateur français est surtout connu pour ses escarpins comme le célèbre Altadama et sa semelle en cuir rouge, ou le Very Privé et sa teinte rose. Pour de nombreuses femmes, les chaussures noires et rouges, ou roses, de la Maison sont des pièces incontournables pour mettre leur sensualité en valeur.

bracelet rouge cordage et queue de baleine

Bien que la tendance de la féminisation du rouge et de la masculinisation du bleu entamée à la Renaissance se poursuive de nos jours, les hommes ont également droit à leur lot d'accessoires rouges : ils arborent désormais la cravate carmin, l'écharpe bordeaux, la chaussette rouge, voire le lacet de couleur pourpre, etc. Dans l'univers des cravates, des marques telles que Charles Le Jeune, Segni & Disegni ou Robert Charles proposent des collections mettant à l'honneur différentes nuances du rouge et n'hésitent pas à les associer à d'autres couleurs comme le gris ou le noir.

Concernant les chaussettes, Tony & Paul, Labonal et Von Jungfeld comptent parmi les principales Maisons qui répondent avec bonheur aux attentes des aficionados d'accessoires de mode écarlates. La marque Tony & Paul est connue pour l'élégance et le confort de ses pièces, conçues à partir de matières haut de gamme telles que le coton égyptien.

chaussures de sport rouge et lacets rouges

Comment assortir des vêtements de couleur rouge ?

Le rouge étant plus féminin que masculin, les dames éprouvent nettement moins de difficultés à associer des vêtements arborant cette couleur avec d'autres pièces, comparées aux hommes. Elles peuvent jouer sur les nuances pour mettre en lumière ou cacher certaines parties de leur corps.

Alliée à un chemisier blanc, la jupe droite écarlate met les jambes en valeur et offre une magnifique touche d'élégance. Une veste bordeaux et une paire de blue-jeans classiques peuvent aider à rectifier les petits défauts des morphologies en V.

Chez les hommes, il est moins aisé de porter une veste ou une chemise rouge tout en évitant les fautes de goût. Pour un look sobre et élégant, il est parfois préférable de marier essentiellement des accessoires arborant cette couleur avec des vêtements affichant des teintes plus prudentes comme le noir, le blanc, le marron, le gris ou le bleu.

La cravate rouge peut être associée à un pardessus beige et des monks marron, pour un look décontracté. Selon le style recherché, le pardessus peut être remplacé par un gilet écossais et allié à une chemise bleu clair.

Pour les amateurs de costumes, le bleu marine, le gris et le noir se présentent comme les couleurs les mieux adaptées à une cravate rouge. Les complets peuvent être accompagnés d'un gilet noir, gris ou beige, pour mettre l'accent sur l'élégance.

Pour les plus audacieux, il est possible de choisir un pantalon rouge comme pièce maîtresse d'une tenue. Toutefois, il est important d'atténuer la puissance de cette couleur avec du beige, du gris, du bleu ou du marron, pour éviter tout écart de goût. Une chemise bleu clair et une veste bleue peuvent se marier formidablement avec un pantalon rouge, pour ceux qui souhaitent adopter une allure décontractée. Pour un look plus rock assumé, l'idéal est d'opter pour un T-shirt imprimé et une veste en cuir noir !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)