Beaux l’hiver

Publié le : 28/01/2020 13:25:17
Catégories : Couleurs mode , Lifestyle , Lookbook , Mode et Styles

Beaux l’hiver

L’hiver est là et nos habitudes de vie changent avec les chutes de températures et de luminosité. On prend nos aises à la maison et dans des endroits qui nous semblent cosy, on change nos activités et la plupart du temps nos loisirs aussi. Sports d’hiver, soirées restos, jeux de société, weekend au coin du feu ou balades dans les bois, nos tenues doivent suivre le mouvement et notre allure ne pas se départir de son chic habituel !

Alors comment affronter la saison froide en toute élégance ?

D’abord en suivant les tendances de la saison. Pas mal de changements et d’évolutions dans ces collections 2019-20. Les coloris assez sombres généralement réservés à ces jours de froid ont laissé place à des teintes plus neutres, dans les chocolat,  les marron glacé, les miel, caramel, chamois, les bleus assez lumineux. On est toujours dans l’esprit cocooning mais en plus gai. On a même de très beaux manteaux en laine blancs cassés qui redonnent un coup de peps aux costumes gris et sont assez flatteur pour les teints mats. Les marron s’associent aux bleus pétroles pour un se démarquer un peu, et les bruns avec des tons poudrés comme du rose pâle pour une touche glamour et tendre à la fois.

Les coupes et les accords changent peu avec des manteaux plutôt longs et larges, des doudounes, blousons et imperméables assez structurés. On voit beaucoup de pardessus camels, longueur mi-cuisses, parfaits avec un jean et des sneakers. Les parkas sont marines, kaki, en combo avec des pulls cols roulés jaunes ou bleus pâles. On aime aussi les mix pantalons 7/8 et manteaux droits, les chemises gaies avec pulls plus sombres, les  imprimés avec des sweats tendance ou les pardessus à carreaux.

Les basiques de l’hiver :

Pour être au top en hiver, la règle des trois couches est indémodable et indéfectible :

Une couche coupe-vent et imperméable + une couche isolante + une couche de base !

La première protège des intempéries, la deuxième nous isole, la troisième nous garde au chaud.

La couche de base :

Ce sont nos sous-vêtements et nos T-shirts. On peut les choisir en coton ou en lin, très agréable et merveilleux pour évacuer l’humidité. Si l’on pratique une activité sportive, les T-shirts en laine mérinos que l’on trouve dans les grands magasins de sport, se mouillent moins vite que le coton.

La couche isolante :

Elle doit garder l’air, et isoler notre corps naturellement. Ça peut être un vêtement en laine, une petite doudoune en plume, mais attention de ne pas trop comprimer cette couche car elle doit emprisonner l’air et ne pas le laisser passer en créant des courants d’air.

La couche coupe-vent et imperméable :

C’est la couche de finition, elle n’a pas besoin d’être super épaisse et peut être un manteau en drap de laine, polyester en microfibres ou en matière technique comme le Gore tex ou autre « tech wear », en coton huilé, comme certaines parkas bien connues ou en cuir.

Astuce : certains manteaux comme les peaux-lainées ou les blousons en cuir et laine de mouton peuvent tenir lieu des deux dernières couches.

Les incontournables « accessoires » :

Se couvrir le cou et les mains est une obligation en cas de froid, car c’est par ces endroits stratégiques que passe l’air glacé et humide. On utilise donc des gants en peau lainée si possible, en cuir ou en laine et des écharpes bien épaisses et chaudes.

beaux-hiver-gants-cuir-marron

Je choisis le bon manteau :

C’est la pièce incontournable de l’hiver, il ne faut donc pas rater le coche !

Pour être malin, mieux vaut miser sur une coupe intemporelle et polyvalente et des couleurs faciles à porter et à accorder comme le bleu marine, le noir, le beige camel. La matière zéro faute : la laine !

Qu’est-ce que je mets dessous ?

-C’est un peu la star de ces dernières années au rayon hiver : la doudoune matelassée  d’hiver, sans manches est devenue un basique des looks smart ou casual. On la voit même sous des vestes de costume. Ce côté gentleman-farmer est très tendance et l’avantage de cette pièce est sa facilité à porter, puisqu’elle est très légère.

-les pulls, les vestes et autres mailles, sont confortables, chaudes et permettent, selon les types de tissage, une bonne isolation contre le froid. Le cachemire est évidemment le plus doux et efficace mais on peut aussi trouver de très belles pièces en mérinos, alpaga ou en laine d’agneau.

Beaux lhiver/beaux-lhiver-homme-loisirs

Pour la montagne et les sports d’hiver, on s’habille comment ?

Pas si facile de préparer sa valise pour les stations d’altitude, pas simple de troquer ses tenues de citadin pour des vêtements à la fois cool et techniques, et de sauvegarder son style quand on accumule les couches pour ne pas mourir de froid ! Le risque majeur : se contenter de récupérer des articles qui nous ont déjà servi il y a dix ans, pour des raisons pratiques et pécuniaires, et se retrouver habillé un peu comme tout le monde sur les pistes : une combi rouge de marque grand public parmi les 3000 combis rouges de la même marque …c’est un parti pris mais pas vraiment une marque de raffinement ultime !

 On fait quoi ?

La plupart du temps on est quand même sur les pistes,  et ensuite dans la station en mode shopping ou balade.

beaux-lhiver-couple-skieur-snowboarder

Pour les pistes:

La première couche est super importante ! C’est celle qui va vous permettre de résister à des températures de dingue. On table donc sur des sous vêtements qui gardent la chaleur et permettent quand même à la transpiration de s’évacuer. Il existe de très nombreux modèles, en T-shirt manches longues ou courtes, débardeur, boxers et même, caleçons longs.  Ces vêtements très près du corps sont en matières synthétiques comme l’élasthanne ou le polyester avec un peu de laine quelquefois, et si la température ne chute pas en dessous de -10°C, ça devrait bien le faire !

beaux-lhiver-homme-mode-snowboarder-shabiller

-Pour les riders très pointus :

Le must est la combinaison dépareillée avec des tons qui décoiffent ! Des coupes assez amples, des pantalons et des blousons en Gore-tex, des polaires de marque et un T-shirt technique. Pour les mains, ils choisissent les moufles avec gants intégrés résistants à tout. Ils adorent les nouveaux bonnets à pompons interchangeables et les masques de ski à reflets métallisés…ça déménage un peu comme dans un surfshop de la côte ouest, mais c’est justement l’idée et c’est au top de la freeride !

beaux-lhiver-athlete-homme-vetements chaud

-Pour les skieurs tradis,

La rigueur est au rendez-vous avec essentiellement des  coupes près du corps pour rester aérodynamique sur les sauts de bosses et ne pas se perdre dans des détails impropres à la situation ! On reste sur des combos pantalons à bretelles –blousons, gants, chaussettes et sous-pulls techniques, bonnet en laine et lunettes de soleil, tout ça dans des tons neutres. Aussi simplement élégant à la ville qu’à la montagne…pourquoi se compliquer la life !

beaux-lhiver-jeune-homme-ski

-Pour les nostalgiques des 80’s

Les combinaisons vintage sont très en vogue. Du fuschia, du violet, du turquoise, des bandeaux en laine sur la tête, des moufles totalement dépareillées et des moonboots : c’est le total look qui rappelle les meilleurs moments de films anthologiques, et donnent du baume au cœur les jours de bon blizzard !

beaux-hiver-mode-homme

En station,

Que ce soit pour le ravitaillement à la supérette du coin ou pour aller au resto le soir, mieux vaut prévoir des températures très basses et s’assurer que l’on va pouvoir rester au chaud, même casual.

-Le smart des neiges : il maîtrise le port du col roulé à la perfection ! D’ailleurs pour lui c’est une arme de séduction massive dès qu’il commence à arborer un petit hâle des montagnes bienfaiteur ! Il les porte avec une doudoune, un jean brut, des gants en peaux de toute beauté, une écharpe et un bonnet en  cachemire, et des boots ou des Timberland nickel !

-Le sportswear détente, ne transige pas sur le confort mais ne voit aucun inconvénient à sortir le soir avec sa doudoune des pistes, sur une veste ou un pull polaire. Il porte une écharpe et un bonnet en laine, ses moonboots ou de bonnes chaussures de montagne type randonnée, et pour lui c’est tout bon !

-Le jeun’s qui a toujours chaud : c’est souvent un freerider dans l’âme, il adore se la jouer cool et être plus débraillé que les autres, parce que la montagne, il la maîtrise !  Il est donc souvent en T-shirt sous sa doudoune en colorama et cheveux au vent. Ses plus belles sneakers aux pieds, il parcourt les endroits les plus hype de la station en saluant tous ses potes, puisqu’il connaît tout le monde !

Les matières de l’hiver ?

Le Gore Tex® :

C’est un tissu à base de Teflon, et composé d’une membrane microporeuse qui permet une très grande imperméabilité et respirabilité. Ses mailles sont si étroites qu’elles ne laissent pas passer l’eau de pluie, mais restent suffisamment ouvertes pour évacuer l’évaporation de la transpiration. Il est également coupe-vent et on le retrouve dans de très nombreux vêtements techniques et de sport.

Le Thinsulate :

Cet isolant thermique aux fibres non tissés maintient la chaleur du corps et est un excellent complément du Gore Tex qui, lui évacue mieux la transpiration.

Le polaire :

C’est le tissu star de l’hiver, qu’on retrouve aussi bien dans le prêt-à-porter que dans l’équipement sportif. Créé en 1979, il est censé dépasser les pouvoirs protecteurs de la laine, être plus confortable, léger et respirant. Ses composants sont synthétiques : du polytéréphtalate d’éthylène, entre autres.

Le cachemire :

Cette laine fine et douce provenant de chèvres de la région du Cachemire en Inde, de Chine et du Pakistan est très chaude et très chère car assez rare.

Le Cuir :

On sait que le cuir est prélevé sur des animaux comme le buffle, le taureau etc.) puis tanné et traité. Il a l’avantage d’être coupe-vent, imperméable et de bien isoler du froid.

L’acrylique :

Très proche de la laine, c’est une fibre synthétique qui garde l’air et isole de l’extérieur. Elle est moins chère que la laine et c’est pourquoi on la retrouve dans de nombreux vêtements de grandes chaînes de magasins de sport. Elle serait aussi la matière synthétique la plus hygiénique.

Le Polyester :

Souple et très solide, il est la fibre synthétique la plus produite à l’internationale. Il est un très bon isolant contre le froid tout en restant léger, il conserve bien la chaleur mais a le défaut de ne pas bien évacuer l’humidité.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)