Conseils d'experts pour vos chaussures

Conseils d'experts pour vos chaussures

- Catégories : Accessoires , Chaussures , Tutos

Chers amis amateurs de chaussures, nous sommes heureux de vous savoir en train de lire cet article, du moins avec l'envie d'en savoir plus sur vos chaussures. Avant tout, la maison TONY & PAUL confectionne ses chaussures dans un petit atelier Italien qui compte moins d'une quinzaine d'artisans chausseurs. Lorsque nous avons parlé avec eux sur le fait que nous allions faire un article dédié à l'entretien des souliers, quatre d'entre eux se sont spontanément portés volontaires pour échanger avec vous en expliquant grâce à leur expérience pour certains de plus de 30 ans, ce qu'il faut faire et ne pas faire.

Marcello par exemple, que nous découvrirons plus bas, a réparé des souliers pendant de nombreuses années. Aujourd'hui encore il est en charge des chaussures qui nous sont retournées par nos clients, après un essayage à la maison, pour s'assurer qu'elles sont parfaitement remise en état. Il répare aussi les chaussures que certains clients nous demandent de remettre en état. Il a une grande expérience en la matière et est parfaitement au fait de ce qui fait que les souliers s'usent plus ou moins vite. 

Alberto nous donnera aussi une vision claire et précise de son expérience au niveau des cuirs, des finitions et de tout ce qu'il faut savoir sur les différents montages. Nous n'aborderons pas ce sujet ici, car nous avons déjà fait un point spécialisé sur le choix du bon montage et l'éternelle guerre en amateurs de Blake et de Goodyear. Roberto lui aussi a la même expérience qu'Alberto et travaille dans l'atelier depuis de nombreuses années. Il travaille beaucoup sur la découpe et sur le choix des cuirs pour les tiges. Il sait donc parfaitement ce qu'il faut faire et comment nourrir les cuirs. 

Stelvio est le plus jeune de la bande, il a un très grand savoir faire dans le lustrage des chaussures, dans la teinte des cuirs de veau Italien en particulier.

A eux 4, nous avons pu recueillir des conseils précieux que nous sommes heureux de partager avec vous aujourd'hui. Ce sont des conseils de puristes et de passionnés, les avis sortent souvent du coeur et c'est ce qui rendra cet article intéressant pour vous, cher lecteur. Nous nous adressons aussi bien aux puristes, qui peut être crieront à l'hérésie dans certains cas, mais nous voulons aussi parler aux nouveaux entrants dans ce monde si vaste et complexe mais tellement passionnant qu'est le monde de la chaussure. Le monde des souliers, du savoir faire séculaire, des méthodes de coupe et de montage, de cirage et de patine. N'oublions jamais que c'est à la chaussure de s'adapter à vos pieds et pas l'inverse. C'est un ancien militaire Français reconverti en sellier qui eu l'idée de faire des chaussures avec un pied gauche et un pied droit - Alexis Godillot venait de bouleverser le monde du soulier, c'était là une réelle révolution et il allait équiper l'armée Française de la guerre de Crimée en 1854 jusqu'à la seconde guerre mondiale avec ses désormais célèbres "Godillots"... Une révolution à l'époque et un signe de modernité. Aujourd'hui qui remettrait en question cela? Alors préservons cela, respectons l'histoire des souliers et surtout prenons soin d'eux : Donnez leur de l'amour et de la passion, ils vous le rendront tous les jours en sublimant votre style.

Nos artisans chausseurs vous conseillent

Alberto artisan chausseur pour Tony et PaulMarco artisan chausseur pour Tony et Paul

Roberto artisan chausseur pour Tony et PaulStelvio artisan chausseur pour Tony et Paul

Pour écrire cet article, nous avons travaillé avec 4 de nos artisans chausseurs (Alberto, Marcello, Roberto et Stelvio), pour bien vous lister toutes les bonnes pratiques, trucs et astuces, pour garder vos souliers beaux et durables. Comme dit Marcello, il faut donner de l'amour au cuir, car c'est une matière vivante qui réagit fortement à son environnement. Il sera donc indispensable de respecter certaines règles. Nous avons essayé d'aborder tous les sujets et au fur et à mesure du temps, nous modifions cet article quand nous souhaitons y rajouter quelque chose.

Chez Tony et Paul, nous sommes Artisans chausseur en Italie, nous confectionnons les souliers avec beaucoup d'amour et de passion, et nous souhaitons que vos souliers vous le rendent.

Tony et Paul

Les chaussures Tony et Paul

Entretenir ses chaussures est très important. Nos clients sont des hommes élégants et soignés qui aiment les accessoires de belle facture, qui ont une histoire, un savoir faire, et qui respectent les règles de l'art. Nos souliers n'échappent pas à ces règles de base.

Un homme soigné devra donc considérer les points essentiels qui seront expliqués dans cet article.

Avant toutes choses, les chaussures Tony et Paul sont, comme vous le savez, confectionnées à la main en Italie. Elles sont en cuirs Français ou Italiens. Nous utilisons en général du veau pleine fleur tanné au chrome car c'est ce tannage qui offre le plus de souplesse aux cuirs. Le tannage végétal laisse un cuir trop dur à notre goût et peut être utilisé pour les semelles par exemple.

Comme le rappelle Marcello, le cuir est donc une matière vivante, elle est noble et totalement naturelle. Comme toute matière vivante, elle vieillie et son aspect peut changer dans le temps. Un peu comme certains d'entre nous, elle se patine et s'embellissent en vieillissant ;-)

Cependant, même si quelques rides sur le visage d'un homme peut donner un charme certain, sur des souliers, ce n'est pas pareil. Il peut y avoir débat car selon le style cela peut s'avérer, sur certains modèle, tout à fait esthétique comme sur des Boots Goodyear patinés cognac ou sur certaines bottes.

Si vous n'entretenez pas de manière régulière vos chaussures, avec les produits et de la façon adaptée, alors vos souliers présenterons une usure et un défraichissaient qui deviendront irrémédiables. Heureusement, sur des chaussures de qualité, même avec un entretien peu qualitatif, leur perte de superbe sera plus longue que sur des chaussures de grande consommation. Mais le résultat arrivera inévitablement. Ce sera juste une question de temps.

Nos artisans et les conseillés de chez Tony et Paul sont des puristes calcéophiles. Les chaussures sont notre passion. Voici donc les conseils de l'équipe :

1 - L'embauchoir, c'est tous les soirs

Embauchoir, obligatoire

Nous le disons de façon très simple, mais efficace et claire : L'embauchoir, c'est obligatoire. Tout est dit. Nous pourrions nous arrêter là mais nous allons vous expliquer pourquoi et là encore il y a embauchoir et embauchoir.

Le cintre de la chaussure

Tout d'abord, l'embauchoir est aussi appelé le "cintre de la chaussure" - Ce dernier permet de garder la forme de vos souliers et d'éviter la ride du lion qui se forme sur le dessus de la tige à force de subir des plis et des torsions lors de vos marches.

Alberto nous le rappelle : "Les embauchoirs gardent la forme, après avoir utilisé vos souliers toute la journée, le cuir a peut être un peu souffert et des rides se sont formée. Le cuir encore chaud, et sans attendre que la transpiration s'évacue, une fois à la maison, mettez tout de suite les embauchoirs à vos chaussures. Ils minimiseront les plis et le cuir encore chaud et malléable ne réagira que mieux. De plus, je dis toujours qu'il faut mieux des embauchoirs en cèdre car quand vous enlevez vos souliers, c'est tout un microcosme... Chaleur, humidité, tout ce qu'il faut pour dégrader le cuir. Le cèdre est le bois qui absorbe le mieux et il protègera vos souliers de mites"

Bien choisir ses embauchoirs :

  • Evitez l'embauchoir "tendeur" (le plus classique avec une tige flexible en acier "ressort" au centre) certes il est moins cher, mais il ne rempli pas tout le soulier comme un embauchoir massif. De plus la partie arrière exercera une pression sur un seul point d'appui et endommagera vos souliers à moyen terme. A éviter donc.
  • Choisissez un embauchoir "Plein"
  • Il doit être en BOIS - Le bois a la faculté d'absorber l'humidité et donc de sécher vos souliers en même temps que de figer leur forme. Cela sera d'autant plus important si vos souliers ont pris la pluie!
  • Choisissez idéalement le Cèdre : Le bois est un anti-mite naturel puissant! (Ces bestioles adorent le cuir humide)
  • Choisissez idéalement le Cèdre : On le dit une seconde fois car en plus c'est un déodorant naturel.
  • Pas de bois vernis! (Vous perdriez le pouvoir absorbant.)
  • Tous les souliers ont toujours un embauchoir, pour limiter le pli d'aisance
  • Prendre un embauchoir de la taille de vos souliers. Vos souliers font du 43 alors l'embauchoir aussi : 43.
  • Idéalement il aura la forme des souliers. Certains embauchoirs ont la capacité à s'adapter à la forme avant. C'est mieux. Les embauchoirs ont en général 2 mécanismes : Un qui agit sur la longueur et un sur la largeur, avec des systèmes de mise en tension du cuir.

L'embauchoir nous semble indispensable pour des souliers de plus de 250/300 euros et plus. Au prix de l'embauchoir en bois, cela pourrait être disproportionné sur des chaussures en série à moins de 100 euros. Pour la durée de vie, la mode changeante et vos goût évoluant, il n'est peut être pas nécessaire d'invertir et des embauchoirs en plastique seront peut être utiles. C'est une réflexion pragmatique que nous vous donnons.

Derniers conseils :

Pas de papier journal ou autres bourrages. Il n'y a aucune tension d'exercée, il n'y a que peu de bienfaits contre l'humidité, la seule chose que vous risquez sera de déformer vos soulier en "bourrant" trop d'un côté et en provoquant ainsi une bosse que le cuir encore tiède et humide s'empressera de figer dans le temps. Faut de goût messieurs ;-)

Embauchoir plastique : NON mais... pour quelques jours : OUI - En effet, il ne faut pas être excessif, comme le signale Stelvio avec beaucoup de pragmatisme "Vous partez pour un week end de mariage avec vos souliers dans la valise, pour peu que ce sont en avion, vous serez heureux d'avoir un embauchoir en plastique qui pèse 3 fois moins que celui en bois! C'est pour cela que les embauchoirs de voyage en plastique sont tout à fait recommandés pour quelques jours seulement. Par contre ils doivent impérativement épouser la forme et avoir le même design que les embauchoirs en bois classique. Le businessman élégant ou l'homme soigné et pragmatique aura donc dans sa garde-robe 2 embauchoirs de voyage en plastique de disponibles. C'es du bon sens selon moi!

Le cèdre ou un autre bois ? : Le cèdre est selon nous celui qui apporte le plus d'avantages, notamment celui d'être un désodorisant naturel, mais nous avons peut être été un peu excessifs, car c'est aussi beaucoup une notion de ressenti que nous ne saurions expliquer. La forte odeur du cèdre et son aspect huilé très qualitatif donne une impression d'action puissante et apaisante sur vos souliers. Au delà de cet élément un peu snob, un bois de hêtre sera aussi tout à fait acceptable, le plus important étant qu'il absorbe l'humidité et conserve la forme de vos souliers.

Mettre les embauchoirs : L'embauchoir doit toujours être inséré dans vos souliers légèrement incliné. Le côté petit orteil vers le bas. Une fois l'embauchoir inséré, tournez le (le gros orteil de l'embauchoir vers le bas) et enfoncez le. Il doit finir parfaitement au fond de la tige et bien à plat. Puis, le talon de votre embauchoir sera délicatement inséré, dans trop frotter sur le garant et les points d'arrêt qui sont situés à l'arrière de votre chaussure et qui risque d'entre écrasés et endommagés au fil du temps. Alors, comme tout gentleman soigneux, il faut être délicat.

Combien de temps laisser les embauchoirs? : Minimum 24H - Si les chaussures on pris la pluie alors 72H. L'alternance du port des souliers étant la règle, les 24h de repos seront donc facile à tenir. Ce dernier point nous assure donc une parfaite transition avec le sujet suivant :

2 - Alterner vos souliers, c'est les préserver.

alternance des chaussures

Comme nous venons de le voir avec les embauchoirs, il est important de laisser à vos chaussures un temps de repos, de façon à ce que l'humidité s'évacue naturellement et aussi grâce au bois des embauchoirs. Il faut aussi du temps pour pour que le cuir retrouve sa forme et que les plis d'aisance soient correctement atténués. La règle est donc simple :

Une paire de chaussures ne soit JAMAIS être portée deux jours d'affilée.

Ce n'est pas là une astuce de vendeur pour vous remplir la garde robe, mais c'est juste une recommandation tout à fait pragmatique et si vous êtres un amateur de souliers averti, alors vous aurez constaté que d'enfreindre cette règle pouvait provoquer un inconfort dans vos souliers et une usure prématurée.

Marcello, l'un de nos artisans les plus expérimentés nous raconte : "Pour moi, un homme élégant digne de ce nom ne mettra jamais deux fois les mêmes chaussures deux jours de suite. C'est tout d'abord une hérésie de style, mais surtout un gâchis incroyable car il réduira incroyablement la durée de vie de ses chaussures. Je reconnais ceux qui ne respectent pas la règle car la semelle a le cuir "cuit" et il y a des marques fortes de transpiration dans les semelles car elles n'ont pas eu le temps de sécher et le cuir a été brûlé car une nouvelle humidité a été mise le lendemain. De plus, les coutures Blake sont elles aussi brûlées ce qui dans le temps les casse. Et le pire est la tige, car le cuir n'a pas eu le temps de reprendre sa forme, les plis d'aisance sont donc très marqués et il est impossible de les atténuer, même avec une longue patine et des crèmes de haute qualité. C'est une catastrophe. Et après certains pensent que c'est la qualité de la chaussure..."

Marcello peut être un peu "soupe au lait" surtout lorsque l'on parle de ce sujet, mais nous pouvons vous garantir qu'il a tout à fait raison, c'est pour cela que nous recommandons vivement d'avoir idéalement 5 paires de souliers qui seront portés en alternance. On peut commencer avec 3, mais l'idéal sera 5 car les chaussures seront ainsi portées 1 seule fois par semaine si vous ne travaillez pas les week-end, ou 2 fois par semaine si vous n'en avez que 3 paires. Votre investissement sera donc durable!

Cette méthode est réellement économique car vos chaussures vont durer longtemps. Beaucoup plus longtemps! Et comme le dit Marcello, cela vous évitera des fautes de goût car vous alternez les styles tous les jours et vous pourrez ainsi vous faire plaisir. Et n'oubliez jamais : Mettez l'embauchoir dès que vous rentrez à la maison et enlevez vos souliers!

Nous avons donc vu les embauchoirs, nous venons d'expliquer les bienfaits de l'alternance, nous pouvons donc aborder la nourriture de la matière vivante qui compose principalement vos souliers : Le cuir.

3 - Le cirage pour réduire l'âge. 

le cirage des chaussures

Nous abordons là un sujet très important. C'est même un sujet à lui tout seul et nous avons déjà rédigé un article consacré intégralement à cela. Nous pouvons reprendre certains points clé.

Vous le savez, le cuir est une matière noble, et les cuirs Tony et Paul sont des cuirs de veaux Italiens ou des veaux Français issus des tanneries d'Annonay en Ardèche. Ce sont donc des cuirs pleine fleur de haute qualité. Il faudra donc leur apporter le plus grand soin.

La fréquence :

Nous conseillons fortement de cirer vos souliers tous les 4 ports. Sachant que les règles d'alternance expliquées plus haut proposent idéalement de ne les porter que une seule fois par semaine, on peut alors considérer que vous devez cirer vos souliers 1 fois par mois. S'ils sont portés 1 fois par semaine et 2 fois par mois, s'ils sont portés 2 fois par semaine.

La qualité des cirages

Au risque de paraître snobs, nous déconseillons vivement les produits de la grande industrie, vendus en bouteilles avec un tampon applicateur. Une mousse qui délivre son jus avec des substances inconnues (souvent du silicone) qui ont un effet immédiat de brillance pour satisfaire les plus impatients. Le cuir, lui, n'appréciera pas forcément cela et cette brillance sera passagère, pour peu que certaines substances ne cuisent le cuir ou ne lui fassent perdre ses propriétés. Alors attention.

Nous conseillons les cirages vendus en pommadier, ils peuvent être industriels, mais leur composition doit être claire. La quantité de cire d'abeille est un gage de qualité. Cela nourrira le cuir en profondeur.

L'imperméabilisant en bombe n'est pas recommandé.

La préparation du cuir

Avant de cirer vos chaussures, il faut toujours les nettoyer! Pensez vous qu'il soit de bon goût de se maquiller sans avoir fait sa toilette? Et bien là c'est pareil. Le cirage viendra se déposer et bouchera les pores de la peau. Utilisez un lait nettoyant pour enlever le surplus de cirage de votre dernier entretien. Nous recommandons de le faire à chaque fois, mais si vous le faites tous les deux cirages, ce sera tout à fait acceptable.

La quantité

Point trop n'en faut! Des couches fines suffisent pour que le cuir absorbe la quantité nécessaire de cirage. Vous risque de saturer la peau ou encore les coutures et ces dernières seraient encrassées et deviendraient inesthétiques. Une application de la cire avec une brosse est donc indispensable car elle permettra de mettre la bonne quantité de façon homogène, sans encrasser les coutures de finition.

L'application

Nous venons de le voir, vous pouvez utiliser une brosse à cirage. Une large pour la tige et une fine pour les côtés de la semelle où sont situées les coutures Goodyear par exemple. Vous pourrez ainsi passer le cirage avec précision au dessus de la trépointe lorsque vos souliers en ont une.

Vous pourrez tout aussi bien utiliser un chiffon doux en coton, en veillant à ne pas trop charger de cire.

Appliquez dans ce cas en mouvements circulaires, comme pour lustrer la carrosserie d'une automobile. Il faut que la cire pénètre dans le cuir et ne forme pas de pate. 

Laissez sécher au minimum un bon quart d'heure. Vous pouvez même les laisser une journée, il n'y a pas de risque et c'est même mieux. Cirez vos souliers le samedi et lustrez les le dimanche.

Enfin, utilisez une brosse lustrante en crin de cheval

Tous les deux cirages, pensez à utiliser une crème nourrissante qui sera en général incolore et donnera au cuir tout ce dont il aura besoin pour vivre longtemps, beau, souple et brillant!

cirer ses chaussures

4 - Une sur-semelle? Pourquoi pas.

semelles pour chaussures

Les semelles (première) sont celles sur lesquelles vos pieds vont s'appuyer. Elles sont donc très importantes.

En effet, chez Tony et Paul elles sont en général tannées au chrome, donc si vous êtes allergique, elles ne vous conviendront pas. En revanche elles sont tout à fait robustes, elles sont cousues à la doublure. Ces semelles première dite de structure, doivent elles aussi être entretenues.

Si vous utilisez des embauchoirs en bois, alors pas de soucis, elles seront déshumidifiées systématiquement.

Il est aussi possible des les désinfecter avec des boules de cèdre ou avec un produit naturel spécial. Vous pouvez aussi tester certaines huiles essentielles ayant des propriétés désinfectantes ou odorantes à votre goût.

Le mot de Stelvio : "Personnellement j'aime bien mettre une goutte d'huile essentielle de verveine à l'intérieur de mes embauchoirs en bois, c'est très agréable, désinfectant et l'odeur est digne des grands parfums masculin. "

Attention, n'oubliez jamais qu'en cas d'excès d'humidité ou de transpiration, après la pluie, il est TRES MAUVAIS d'accélérer le séchage à l'aide d'une source de chaleur. Vous allez cuire le cuir. Plus le séchage est long, plus c'est bon. Le secret réside à mettre la chaussure se le côté pour bien sécher les semelles internes et externes (Première et d'usure)

C'est absolument vital pour vos souliers.

Vous pouvez aussi opter pour une sur-semelle interne, ce qui peut être une bonne solution pour protéger la première et éviter qu'elle ne se salisse. C'est là un conseil avisé. Vous utiliserez une sur-semelle en cuir, fine, avec un crin antidérapant pour vous assurer un bon confort. Cette semelle sera bien évidemment à la taille et à la coupe exacte de la forme de vos souliers. N'hésitez pas dans ce cas à la couper aux bonnes dimensions. Vous ne devez en aucun cas sentir cette semelle avec vos orteils. Cela finirait par vous déranger.

 Une sur semelle est donc une bonne idée!

4 - Les semelles d'usure, prenez soin d'elles!

Semelle d'usure

Nous abordons là un sujet important.

Tout d'abord, chez Tony et Paul, il y a 2 types de semelles. Gomme et cuir.

Les semelles gomme :

Elles ont une durée de vie que l'on peut qualifier de presque illimitée. Seule une démarche non droite peut avec le temps les user prématurément. Mais cela peut se corriger et surtout se réparer. Ces semelles sont 4 saisons et résistent à tout. Malheureusement elles ne permettent pas aux pieds de bien respirer ni à la chaussure de se sécher parfaitement. L'embauchoir en bois sera plus que jamais indispensable.

La semelle en gomme est facile à nettoyer car avec un peu d'eau tiède, du bicarbonate de soude et quelques gouttes de liquide vaisselle, vous pourrez à l'aide d'une brosse, nettoyer les semelles. Rien de plus simple.

Les semelles en cuir :

La première question que se posent et pour laquelle s'opposent les puristes est de savoir s'il faut mettre un patin et des fers. Les partisans disent que cela protège vos souliers.

Cette affirmation est tout à fait exacte.

Bien évidemment, le fait de rajouter une semelle en caoutchouc souple permettra de protéger la semelle en cuir, et un fer protégera le talon. C'est du bon sens. Tout cela prend encore plus de sens si vous avez des pluies ou une humidité importante dans votre lieu de résidence. De plus, ces semelles auront une fonction "anti glisse", cela réduit l'entretien.

Mais cela n'est pas sans conséquence, car de facto, le cuir va moins bien respirer et la semelle va se rigidifier. De plus, les fers aux talons peuvent être glissants. Si nous revenons à l'apposition d'une semelle en caoutchouc chez votre cordonnier, cela protégera bien le cuir de votre semelle qui, même s'il est confectionné dans les meilleurs cuirs, ne pourra pas résister des décennies à une cour en gravier ou à un asphalte abrasif.

Le conseil de Marcello : "Si vous décidez de poser des semelles, ne le faites jamais sur des chaussures neuves. Il faut une abrasion pour que les colles utilisées par votre cordonnier adhèrent parfaitement au cuir. Si vous optez pour des fers, pensez aussi à demander un fer encastré avec des vis ou clous en inox ou en cuivre pour éviter la rouille. Le fer encastré sera positionné sur l'avant de la chaussure, la partie la plus sollicitée. En étant encastré vous ne ferez pas le bruit d'un cow-boy rentrant dans le saloon. Quelle faute de goût ce serait mes amis ;-)"

Le choix de la maison Tony & Paul :

C'est pour les raisons vues juste avant, que les souliers Tony et Paul ayant des semelles en cuir ont un patin sur la partie avant, en caoutchouc, uniquement sur la partie centrale, ce qui permet de protéger contre l'usure où l'abrasion y est la plus forte (au centre, mais là encore cela dépend de votre démarche) et de laisser respirer le cuir car toutes les coutures sont respirantes. Nos artisans pensent que c'est un excellent compromis. De plus, ce patin fin en caoutchouc peut être facilement changé, ou encore, la chaussure peut être intégralement recouverte d'une semelle en crêpe.

Entretenir ses semelles d'usure en cuir

Sans entretien, vous réduirez la durée de vie de vos semelles d'usure. Le facteur principal étant le respect des temps de séchage, sans chaleur artificielle, avec le temps nécessaire et avec des souliers rangés et dépoussiéré, avec l'embauchoir mis.

Pour protéger des pluies qui peuvent être fréquentes, il faudra impérativement graisser vos semelles. Pour les semelles Tony et Paul, il faudra graisser les contours, car le centre a le patin en caoutchouc, comme nous l'avons expliqué plus haut.

Il est souvent préconisé de graisser les semelles d'usure avec de l'huile de vison. Cette huile a la caractéristique d'étanchéifier vos semelles, sans qu'elles deviennent glissantes. Cette huile a aussi le mérite de pénétrer dans les coutures lorsque ces dernières sont visibles et protéger ainsi plus longuement le fil. Il durera beaucoup plus longtemps.

Ce huile se met avec un chiffon doux, en saturant légèrement le support. L'huile doit pénétrer et les chaussures doivent être laissée sur la tranche pour sécher tranquillement jusqu'au prochain port. Vos souliers seront ainsi bien plus souples et robustes. On pense toujours à cirer et nourrir le cuir de la tige, mais rarement à celui des semelles d'usure alors qu'elles sont tout aussi vitales pour la longévité de vos souliers.

5 - Le Glaçage, la touche finale.

le glaçage de vos souliers

Nous avons vu précédemment comment cirer vos souliers. C'est un passage obligé avant tout glaçage. 

Il faudra prendre votre temps, car un bon glaçage ne se réalise pas en 2 minutes. Nous estimons qu'il vous faudra au moins 15 minutes pour faire un bon travail et le double pour un grand puriste.

La première chose est de mettre les embauchoirs à vos souliers.

Le glaçage consiste à alterner un cirage de chaussure avec une pâte à cirage spéciale glaçage, puis avec de l'eau (oui oui!)

Vous opterez pour la couleur identique à celle de vos souliers et si elles sont patinées avec 2 couleurs, alors prenez de l'incolore.

Reprenons :

  • Mettez les embauchoirs 
  • Nettoyez avec une crème vos souliers
  • Laissez sécher
  • On ne glace que les zones sans contraintes mécaniques (plis du cuir) - Donc uniquement la partie avant et arrière - explications plus loin
  • Appliquez une première couche avec un chiffon doux et votre index avec un peu de cirage spécial. Appliquez d'un seul geste sur les zones de vos souliers à glacer. Puis, effectuez des mouvements circulaires pour faire pénétrer. Lorsque la pâte a cirage semble être sèche, alors vous pouvez passer à la phase suivante :
  • Avec un chiffon doux, trempez vos doigts dans un verre d'eau. Etalez la goutte d'eau d'un seul geste sur la surface à glacer et commencez à caresser le cuir. faites des petits cercles comme pour lustrer mais ne restez pas au même endroit. Ce qui est en train de se produire, c'est ce que l'on appelle la cristallisation des particules de cire. Cela donnera une surface lisse et brillante comme un miroir. Cette solidification de surface rigidifiera le cuir et ne sevra donc pas être effectuée sur les zone qui se plient sur la tige. Donc privilégiez le bout dur du soulier ainsi que les contreforts (la partie arrière qui reste fixe)
  • Pendant le glaçage à l'eau, conservez le même mouvement que pour la première phase.
  • Pendant ce cycle, vous allez alterner sensation de toucher gras et sec. Quand la sensation se stabilise plutôt au sec, alors renouvelez el process.
  • Application d'une seconde couche comme pour le point 5
  • Répétez les points 6 et 7
  • Le résultat doit être brillant comme un miroir.

Avec le temps, votre glaçage va bien évidemment prendre des micro rayures. Renouvelez dans ce cas la phase n°6 une seule fois pour faire renaitre votre subtil glaçage. 

Le conseil de Stelvio : "L'art du glaçage réclame un savoir faire et donc de la pratique si vous souhaitez le réaliser vous même. Nous conseillons d'essayer sur des souliers anciens pour comprendre cette technique et avoir un bon coup de main. Pour faire au plus simple, on peut estimer que l'art du glaçage est le fait de mélanger du cirage et de l'eau pour obtenir une cristallisation solide qui sera brillante comme un miroir. Ne jamais faire de glaçage sur les zones subissant des contraintes mécaniques. Les couches successives de cirage et d'eau doivent avoir le rapport suivant : 80% de cire pour 20% d'eau, c'est là l'équilibre parfait. Donc le chiffon que vous allez utiliser doit être à peine humide. Enfin, pas la peine d'utiliser des chiffons onéreux et encore moins de la chamoisine qui enlèvera le cirage, un vieux tee-shirt en coton ou tout autre textile de seconde main feront parfaitement l'affaire! C'est ce que nous utilisons à l'atelier. " 

Tout l'atelier Tony et Paul sont là pour vous écouter et répondre à vos questions.

Nos souliers sont confectionnés avec amour par des artisans chausseurs qui respectent les règles de l'art des chaussures de luxe Italiennes.

Nous attendons vos réactions dans les commentaires ou en contactant Cravate Avenue par téléphone ou par Mail.

Antonio

tony et paul italia

chaussures tony et paul

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Product added to wishlist

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Cravate-Avenue utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.