Comment adapter son look aux grandes occasions ?

Publié le : 17/10/2019 10:10:35
Catégories : Accessoires de Mode , Couleurs mode , Mode et Styles

Comment adapter son look aux grandes occasions ?

Ça y est, c’est le grand jour ! Le stress monte depuis la veille, la tension est à son comble : on y est, on va pas se défiler !

Toutes les grandes occasions ont besoin de tenues adaptées pour ne pas finir en flop complet ! Mariages, anniversaires, baptême du petit dernier, premiers rendez-vous, entretiens d’embauche ou concerts de nos groupes préférés, les situations particulières jalonnent notre vie et c’est toujours bien angoissant de ne pas savoir comment adapter son allure au D-Day !

Vous vous souvenez sûrement de quelques moments un peu gênants où vous vous êtes sentis pas vraiment dans le ton, celui qu’on regarde comme un chien dans un jeu de quilles parce qu’il a tout fait à l’envers ! Eh bien, chez Cravate Avenue, on est là aussi pour vous éviter ces instants « malaisants » et vous donner les clés d’une silhouette parfaite pour chaque événement important !

Mariage : un grand jour pour une élégance ultime

mariage-renue chic-elegante-marié-homme

Quand on est marié ou témoin :

A moins d’un dress code choisi par les futurs époux, la route est libre pour montrer à tout le monde à quel point vous êtes toujours pile-poile dans le moule de la tendance !

Les journées commencent à décliner, mais l’automne est encore une bonne saison pour s’unir dans les teintes bucoliques et langoureuses de l’été indien, et votre costume de rigueur va éblouir tout le monde !

La veste :

Première règle qui sied d’ailleurs à beaucoup d’autres situations ! On ne lésine surtout pas sur la coupe du costume ! Il doit vous aller comme un gant, c’est-à-dire respecter les spécificités de votre corps, n’être ni trop large, ni trop cintré. La couture des épaules doit tomber à l’exacte extrémité de votre épaule, ne surtout pas se balader au-delà, et vous donner l’air de Simplet ou de Terminator. Vous avez généralement le choix entre les modèles aux épaules dites « napolitaines » ou « Spalla Camicia », c’est-à-dire qui ont un tombé assez naturel, ne possèdent aucun rembourrage (padding) qui sert la plupart du temps à donner de la tenue dans les versions anglo-saxonnes. Elles se placent finalement comme des épaules de chemises, mais ne concernent généralement que les pièces venant de très grands faiseurs. Les napolitaines « Con Rolino », qui ont une tête de manche très réduite et presque froncée, et pas de padding non plus !

Viennent ensuite les napolitaines « romaines », sans aucun pli, avec padding et dans le même esprit que les versions british.

La veste doit tomber parfaitement au niveau du dos et des hanches : pas de boudins à la taille ni de pinces de dos qui s’écartent (elle doit bien tomber aussi quand le premier bouton est fermé !).

Quid des poches ?

Les poches « gilet » correspondent à de « fausses poches » puisqu’elles comprennent une fente dans le tissu, cousue et dont le reste de la poche est dissimulée à l‘intérieur de la structure de la veste. Elles sont souvent peaufinées avec un retour de tissu ou un passepoil ton sur ton.

Les poches plaquées sont montées à l’extérieur de la veste et ont un bord supérieur béant.

Les « double-passepoil » sont dans le même modèle que les plaquées, mais les bords cousus sont recouverts d’un passepoil et même parfois un rabat qui pourra être sorti ou rabattu pour disparaître dans la poche avec élégance.

Les cols ou revers : le petit plus qui fait clairement la différence !

On passe du large à l’étroit très facilement dans ce domaine, et les modes se succèdent et reviennent en boucle ! Le plus adapté pour vous ? Celui qui vous paraîtra harmonieux à l’essayage, ni trop ni pas assez ! A savoir : le revers à cran est le plus courant dans les costumes de forme droite.

Il est cousu au col en biais et fait l’effet d’un décrochage.

Le revers en pointe effectue un retour distingué et remarqué ces dernières saisons et reste assez facile à porter ! Et pour cause, les costumes croisés sont à nouveau dans la course et ils sont la norme sur ce type de formes.

Le col châle est celui que l’on peut croiser sur les smokings le plus souvent et n’est fait que d’une pièce unique et continue (pas de décrochage ni de « décalage »).

Le pantalon :

Petit historique :

C’est au chinois de l’Antiquité que nous devons l’invention primaire du pantalon, utilisé par ce peuple d’amoureux des grands espaces pour monter à cheval, même si à la période néolithique, on semblait porter déjà ce qui pourrait s’apparenter à des jambières actuelles. Les premiers « restes » de pantalon dateraient ainsi du 13ème siècle avant JC. Une coutume vestimentaire qui se répand ensuite dans tout le monde antique où le cheval est alors le moyen de transport le plus usité, à l’exception des grecs et des romains qui préféreront, on le sait, des tenues moins couvrantes…ces derniers auront d’ailleurs tendance à assimiler l’ancêtre de ces pantalons aux pratiques barbares (on se souvient aussi des fameuses braies des gaulois pas si loin de modèles d’aujourd’hui) , jusqu’à l’introduire dans les rangs de l’armée puis au sein du peuple dès le 3ème siècle.

A partir du 16ème siècle, cette pièce essentielle du vestiaire contemporain fait son apparition dans toute l’Europe, même si le Moyen-âge connaissait déjà les chausses nouées dans le dos et portées essentiellement par les hommes.

Au moment de la révolution de 1789, les travailleurs en rébellion, les fameux « sans-culottes » portent des pantalons rayés à l’opposé des hommes de la noblesse arborant des …culottes ! C’est en Angleterre qu’il devient un incontournable de l’habit masculin, dans le premier quart du 19ème siècle, il est déjà la pièce la plus portée. Il deviendra ensuite un des premiers signes de l’émancipation féminine avec des créateurs de mode comme Coco Chanel qui l’emprunteront en signe de libération. Le port de ce dernier n’étant toléré que pour les femmes ayant des métiers d’hommes !

La bonne longueur :

Il existe à priori trois écoles dans ce domaine :

Les pantalons très cassants qui sont extrêmement difficiles à porter ! Redoutables sur les petits gabarits et on tendance à vous transformer n’importe quelle allure en dégaine loose pas classe ! Ils tombent plusieurs fois sur le coup de pied et fond un amas de tissu très lourd au bas de votre silhouette. Sans compter leur indéniable manque de pratique !

Les demi-cassants sont un petit moins compliqués à porter et aussi moins dans le mood du moment ! C’est un grand classique avec lequel on ne risque pas grand-chose !

Le non-cassant :

Il est juste ce qu’il faut pour à peine toucher la chaussure, et plutôt coupe slim, il se porte donc assez près du corps, surtout au niveau de la cheville, pour ne pas casser la ligne et la jambe.

Attention aussi à ne pas avoir trop de matière à l’entrejambe, histoire de ne pas verser dans l’effet couche-culotte !

Quel modèle pour vous ?

mariage heureux et elegant homme femme

Si vous êtes de taille normale :

Heureux homme : tout peut vous convenir ! Vous pouvez même tenter le retour de la veste croisée et les carreaux ! Pour le pantalon, droit ou plutôt étroit, c’est vous qui voyez, et tant qu’à faire, jouez avec les matières et les motifs, c’est beaucoup plus gai.

Si vous êtes grand :

Le fameux costume croisé est pour vous (si vous êtes plutôt mince !). Avec des carreaux si vous êtes menu, pas de rayures verticales si vous êtes trop élancé et si vous avez un peu d’embonpoint, un costume avec gilet sera parfait pour donner l’illusion d’une ligne impeccable !

Si vous êtes plutôt petit :                                                                                                                      

Alors vous allez choisir une coupe plutôt slim, avec un pantalon bien ajusté, pourquoi pas des rayures fines pour allonger la silhouette et une veste cintrée.

Si vous êtes plutôt baraqué :     

Essayez de jouer avec les longueurs ! Un pantalon assez long pour que vos jambes prennent de la hauteur et une veste pas trop longue pour affirmer ce même effet de silhouette élancée. Vous préférerez des teintes assez sombres et pas ou peu d’effet de matières ou de motifs, autre que des rayures allongeantes.

Les conseils pour un mariage 2019 sans fausse note :


homme-costume-cravate-fier

Le bleu marine,

est un grand classique qui restera encore dans les best sellers de l’année. Sans difficultés particulières, facile à porter et très élégant, il est le meilleur ami des futurs mariés classiques mais désireux de suivre la mode quand même ! Si l’on veut donner une petite touche plus actuelle, on choisit un bleu dans une nuance un peu moins dans le moule, type bleu pétrole, au top de la tendance en mode comme en déco.

Les rayures :

Sso 2019 et tellement élégantes ! On les adore, mais comme on l’a vu là-haut, elles ne conviennent pas à toutes les morphologies ! En l’occurrence, les amoureux du look british-chic pourront se la jouer vraiment pour leur wedding day avec des costumes à carreaux de taille moyenne, et pour être au top, plutôt blancs sur marine, portés avec une chemise et une cravate unie. On peut aussi oser le mix and match avec un nœud papillon pour appuyer sur la touche dandy.

On ose les mélanges,

En dépareillant veste et pantalon. Depuis quelques saisons, le casual wear s’invite dans les mariages sous la forme de combos veste de costume-pantalon chino de couleur. Les bons mix : une veste dans des nuances de beige avec un pantalon marine, vert forêt, bordeaux ou blanc. Une veste marine avec un pantalon blanc, beige ou coloré (même colorblock !). Une veste verte avec un pantalon marine, noir ou beige…

Et puisqu’on parle couleurs,

Le vert est décidément au firmament des tons de 2019 pour les mariages aussi ! C’est une couleur qui peut paraître compliquer à porter et à assortir et qui pourtant est une bénédiction pour beaucoup d’entre nous. Elle est magnifique sur teints clairs ou teints mats, sur les cheveux roux. Elle illumine les chemises blanches et donne au bleu marine et aux gris un mauvais coup de vieux !

Quand on est invité :  

la marieé avec un noeud papillon et costume

Un impératif : ne pas éclipser le marié et rester assez sobre, mais cela n’implique pas de se vêtir comme un moine. On laissera de préférence le style costume trois pièces aux héros du jour, mais on pourra emprunter sons style aux bons basiques de saison comme des tissus à rayures, des prince de Galles, des couleurs grises, marines ou même noires ( bien que ce ne soit pas forcément très courants dans nos sociétés lors de mariages) à porter avec de belles chemises unies ou à carreaux légers. Si vous voulez vraiment sortir le grand jeu, tentez les bretelles, le nœud papillon et la pochette assortie, mais attention ce look vaut pour les avertis, car il peut vite faire papi ! Si votre copine ou copain vous accompagne, n’hésitez pas à assortir vos tenues un minimum, ou au moins à ne pas dénoter l’un à côté de l ‘autre. On évitera également le total look blanc, pas très adapté et un peu has been, en revanche, pour un mariage à la mer ou à la campagne, une chemise blanche sur chino blanc avec une veste marine, ça peut très bien faire le job! En cas de mariage citadin et à l’automne, un prince de Galles gris souris, une chemise en chambray bleu pâle, de belles chaussures et une belle ceinture châtaigne conviendront parfaitement ! N’hésitez pas à demander auparavant si un dress code a été choisi, c’est de plus en plus le cas dans les mariages branchés et, le cas échéant, ben y’a qu’à s’y soumettre avec le plus de distinction possible !

Entretien professionnel : et si on le décrochait grâce à notre allure ?

portrait de deux businessman en costume cravate

Evidemment, on aura bien compris que chaque profession possède ses codes vestimentaires, que l’on ne choisira pas forcément un costume pour aller postuler à un emploi de moniteur de surf, de jardinier ou de conducteurs de travaux publics, et que les us et coutumes font aussi beaucoup dans les dress code. Il n’empêche que rien ne vaut quand même une silhouette élégante et soignée, et que certains employeurs, souvent à raison, voient dans notre dégaine, un gage (ou non) de notre sérieux et de notre rigueur.

Pour un emploi plutôt formel, les codes sont connus mais il est utile de les rappeler : on mise sur les éléments de base : pantalon, veste, chemise, chaussures en cuir et ceinture assortie. On mise aussi sur du sobre ! Pas de costume aux formes incongrues, de motifs trop voyants ni de coloris trop flashy ! L’idée est de passer pour le type concerné mais pas trop, chic mais sans chichi, efficace sans en rajouter. La cravate grenadine de soie, Segni & Disegni, Lucia verdone.    

 Cravate grenadine de soie, Segni & Disegni, Lucia verdone                     

Les tons faciles : les gris, les marine, les beiges.

Pour les cravates, on reste aussi dans des bordeaux, des verts, des bleus et des motifs discrets type rayures ou pois. Surtout, surtout pas d’impressions venues du fin fond des années 80 avec leur gros clin d’œil vintage-comique ! Vous êtes là pour un job, pas pour faire rire l’assemblée ou passer pour l’original de service. Les emplois de bureau sont « the place to be » du style casual-chic et, si vous aurez l’habitude de porter le costume quotidiennement par la suite, n’hésitez pas à upgrader un peu votre silhouette ce jour-là, en sortant votre costume le plus beau et en n’oubliant pas de mettre le paquet sur les accessoires. De belles chaussures bien cirées, une ceinture raffinée et des chaussettes unies et nickel chrome, assorties aux chaussures ou au costume : ça peut aider !

Si vous débutez dans le monde du travail, que vous sortez frais moulu de l’école, choisissez de belles matières faciles à vivre, un costume bleu marine adapté à votre morphologie, une chemise blanche et des souliers marron, c’est un départ parfait !

Pour les plus expérimentés, le style peut être revu à la hausse avec des déclinaisons plus audacieuses, des couleurs et des matières plus variées et un jeu d’accessoires moins conventionnels, tout en restant évidemment de bon ton et stylé.

Un entretien dans des sociétés plus cool, type start-up en communication ou en design:

C’est évidemment un peu plus détendu ! On peut par exemple oser le mix belle veste de costume avec un jean ou un chino, tous deux obligatoirement de qualité irréprochable. Les chemises peuvent être plus originales, tout en ne tombant pas dans le too much d’imprimés improbables ! Les chaussures peuvent être des derbies, des mocassins, richelieu ou boots, mais sans aucun défaut. C’est un look finalement plus difficile à maîtriser car on peut vite tomber dans le borderline ou carrément la faute de goût.

Soirée chic au théâtre ou dans un grand restaurant :

que porter pour danser en couple

Aujourd’hui, on a un peu tendance à penser que toute sortie en-dehors du champ professionnel et dédiée aux loisirs, implique un certain relâchement au niveau vestimentaire. Or s’il  existe un lieu qui demande encore un respect des valeurs d’élégance traditionnelle, c’est bien le théâtre. Fort de son héritage de haut lieu des mondanités, son décorum est toujours emprunt de ce raffinement à la française dont les étrangers sont si envieux et dégage une atmosphère de solennité à laquelle il est bien de répondre par une attention toute particulière à sa tenue. D’autant plus si, par bonheur, vous assistez par exemple à un filage ou une première. Il en est de même lorsque vous vous préparez à aller régaler vos palais dans un étoilé : se vêtir de façon formelle est aussi jugé comme une reconnaissance du travail de vos hôtes.

Vous tablerez donc sur un de vos costumes les plus élégants, pourquoi pas un style « black tie », costume et cravate noire sur chemise blanche (parfois de rigueur à l’Opéra), ou, si vous n’êtes pas adeptes de ce genre de sophistication, soignez votre look casual en l’upgradant avec des éléments de bonne facture (veste en velours sur jean brut, belles paires de chaussures sur chino, foulard, nœud papillon…). Cravate grenadine de soie, Segni et Disegni, Beverly009

 Cravate grenadine de soie, Segni et Disegni, Beverly009

Premier rendez-vous amoureux : restons cohérent !

vetements et tenue à la saint valentin

En matière de stress, il est sûrement des moments moins tendus, mais c’est justement pour cela que vous devez trouver la tenue dans laquelle vous vous sentirez le plus à l’aise, le plus en accord avec votre vraie personnalité. D’abord parce que la personne en face de vous n’aura pas forcément envie qu’on lui en mette plein la vue, mais surtout parce que son idée est de vous découvrir vraiment. Ensuite, parce qu’on a beau dire, l’habit fait quand même souvent le moine, et s’habiller comme on en a envie donne une assurance assez charmante. L’idée est d’arriver devant votre (peut-être) future dulcinée en version plutôt chic de vous ! Pas forcément en mode gala, mais plutôt comme si vous aviez rendez-vous au resto avec votre maman. Je sais, ça peut paraître un peu facile, mais il n’empêche que les bonnes vieilles recettes font toujours le boulot ! Un pantalon en toile, une chemise, un beau pull et une veste casual pour un café d’après-midi, un jean-blazer pour un resto le soir…maintenant vous connaissez bien le principe. Et si tout se passe bien, les dates en jean-baskets très cool arriveront très vite ! L'écharpe en laine d'Australie, 50x190cm, marron tabac.

Echarpe en laine d'Australie, 50x190cm, marron tabac

Sortie concert  ou au bar entre potes : on se lâche !

shabiller pour une soirée entre amis

Ben oui, ces sorties-là nous donnent enfin l’occasion de se sentir dédouané de tous les carcans et les préceptes que nous subissons quotidiennement ! Vive le très casual, les expérimentations de nouveaux styles, les mix and match de défilés ou les accessoires type casquettes, chapeaux ou sneakers hyper pointus ! On se lâche, mais on ne se transforme pas non plus en specimen de mode non identifié ! C’est le moment aussi d’essayer de nouveaux coloris de saison, des tissus sympas ou de faire ressortir votre côté fan des années 80 avec de beaux sweats ou des T-shirts à messages, les fameux polos au crocodile de vos 20 ans ou le chino rose thyrien pour lequel vous avez craqué cet été. La décontraction est de mise, profitez-en bien ! Charles Edouard, Foulard Ascot soie, Victoria, cercles roses

Charles Edouard, Foulard Ascot soie, Victoria, cercles roses

 

Pour une sortie concert, rien de plus smart que de se caler sur les styles de musiques !

aller a un concert comment s'habiller et accessoriser

Tendance Jazz & blues, fin de soirée :

Dans une petite cave de Saint-Germain ou au bar d’un grand hôtel, le jazz est vecteur de coolitude ultime ! Cette musique sonne comme un hymne à une élégance nonchalante, sans calcul, innée. L’ambiance feutrée de fauteuils club pourra accueillir votre silhouette tout droit sortie des bons vieux standards british et presque « gentleman farmer » du Dorset. Une bonne vieille veste en velours, tweed ou prince de Galles, un jean brut, une chemise oxford ou un pull col roulé , des derbies chataîgne ou des richelieu qui ont vécu mais super entretenues : vous avez l’allure jazzy rêvée et ça vous a si bien !

Le modèle : Harry Connick Jr.                                                                                                           

C’est le crooner par excellence et il a vendu près de 25 millions d’albums dans le monde, comme quoi le style a encore de quoi en contenter quelques uns ! Après trois Grammy Award, l’enfant de New Orleans est devenu une icône classical jazz. Il a commencé sa carrière à 5 ans, enregistré son premier album à 10 et atteint les sommets de la gloire avec la bande originale du film « When Harry Met Sally » qui devient disque de platine et un classique des musiques de films. Son style s’inspire des Sinatra, Bing Crosby ou même Robert Palmer, et l’élégance et la smart attitude y ont toujours une place prépondérante.

Gant cuir camel Luxe Homme, daim-cachemire, fait main en Italie

Tendance rock’n’roll, rebelle sage :

On change d’univers mais on garde des valeurs bien ancrées dans notre vestiaire, comme l’indéboulonnable blouson en cuir ou en jean, le jean un peu destroy, les boots, baskets ou même les bottes et un tee shirt qui déchire ! Ce sont des basiques du genre avec lesquels on peut évidemment transiger et jouer ! Pourquoi ne pas leur rajouter un brin d’easy-chic avec une chemise à carreaux et une saharienne ? Ou jouer le Beatles revival des premières années en look black tie ? Bon ok, ça ne conviendra pas forcément à du métal, mais le décalé, ça reste quand même très très rock’n’roll  (cf la tenue d’écolier de certains, si vous voyez ce que je veux dire !).

Le modèle : Chris Martin (Coldplay):

De son vrai nom Christopher Anthony John Martin, le chanteur est né à Exeter en Angleterre en 1977. Fan de musique dès son plus jeune âge, il appartient à un groupe dès l’âge de 14 ans. Il rencontre ensuite les futurs membres du groupe Coldplay à la fac de Londres, lors de ses études d’histoire. En 1998, ils sortent leurs deux premiers titres sous le label Parlophone, puis l’album Parachutes en 1999, qui lance leur carrière internationale. Avec des millions d’albums vendus à ce jour, Coldplay est sans aucun doute l’un des plus grands groupes de pop mondiaux.

Rap et hip hop :

A part si vous avez 15 ans, on va éviter le total look Lakers, ou les jogging loose sur sneakers monumentales qui vont vous faire passer pour un has been des beaux quartiers camouflé en « caillera ». Pour apprécier ce moment de street music en toute simplicité, misez sur une tenue sobre, sans ostentation et passe-partout genre un pantalon en toile, un sweat sobre et des baskets. Le rap n’est plus réservé à une population particulière, le champ s’est élargi et vous vous retrouverez peut-être même à côté d’un costard-cravate sorti direct de sa tour de la Défense, dans la fosse !

sac-a-dos-le-dandy-skimp-kaki

Le modèle : Pharell Williams

Celui qui est « Happy » de façon perpétuelle grâce à son hit planétaire, est né le 5 avril 1973 à Virginia Beach en Virginie. Il est rappeur, compositeur et aussi un producteur au succès faramineux ! Il rencontre Chad Hugo dans les années 80 dans un summer camp, avec lequel il formera son premier groupe The Neptunes, remarqué pour leurs compositions talentueuses. Ils se mettent à composer pour Mariah Carey, Ice Cube, Britney Spears, Justin Timberlake, Alicia Keys, Sean Paul, Snoop Dogg, avec succès. Pharell est aussi un dingue de mode et s’amuse régulièrement à créer des collections avec quelques marques prestigieuses.

Universal music : on ne se prend surtout pas la tête !

Parce que le mot d’ordre est « coolitude ». Plus il y aura de profils différents, mieux ce sera, mais c’est pas pour ça qu’on ne se mettra pas en mode « zéro pression vestimentaire et à bas le marketing de masse » ! Pour profiter au mieux de l’ambiance zen et peaceful, autant se sentir bien dans ses vêtements jouer le casual à fond ! Un tee shirt, un jean ou un pantalon droit, des boots souples pour chalouper fastoche, et quelques bracelets ethniques complètement dans le ton feront l’affaire.

Le modèle : Yannick Noah

Est-il encore besoin de tracer la route de ce grand tennisman français qui aura réussi la prouesse de faire briller les yeux des petits français sur la terre battue de Roland Garros, comme sur les pistes de danse avec de hits aux sons inspirés de ses origines africaines, joyeux et engagés ?

montre-simon-carter

A chaque occasion ces plaisirs vestimentaires donc, des salons feutrés de l’opéra à ceux de Monsieur le Maire, d’un rendez-vous galant à l’ambiance un peu moins détendue d’un entretien professionnel, ou encore des salles embrumées d’un concert de rock aux alcôves de très bons restaurants, tout est histoire de contextes et d’envie de coller aux us et coutumes qui leurs sont liés. Une histoire de bonne éducation aussi parfois, pour ne pas froisser les personnes que l’on va rencontrer, leur donner la meilleure impression possible de soi. Une quête de perfection pour certains qui verront dans cet exercice de voltige stylistique un bon moyen de peaufiner leurs connaissances du monde implacable de la mode ! En tout cas, et même si certains diront encore que le vestiaire masculin est bien moins fourni que le féminin, c’est quand même plutôt sympa de pouvoir changer un peu de look au gré de nos pérégrinations, de jouer le changement sans se prendre la tête, mais en soignant son allure !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)